Expérimentation animale

Sauvons les singes de la République de Maurice !

Nous venons de l’apprendre : Biosphere Trading LTD, située à Maurice, veut multiplier par dix la capacité d’élevage de sa ferme de singes destinés aux laboratoires et passer de 800 à 7 500 primates en captivité. Cette entreprise de la honte a également demandé l’autorisation de capturer les primates dans la nature pour les livrer à l’expérimentation.

Ensemble, écrivons aux autorités mauriciennes pour que l’horreur cesse !

Ce sont nos proches cousins et ils vivent dans une détresse indicible. Élevés dans des cages, entassés dans des entrepôts-usines de l’île Maurice, ces primates n’ont jamais connu la vie dans la nature à laquelle, pourtant, ils appartiennent. Leur destin est cruel : nés en captivité, ils sont destinés aux laboratoires et acheminés dans les soutes à bagages des compagnies aériennes telle Air France, comme de vulgaires marchandises. La République de Maurice est l’un des plus gros exportateurs mondiaux de primates. En 2019, les entreprises d’élevage mauriciennes ont ainsi exporté des milliers d’animaux vers des laboratoires aux États-Unis, au Canada, en France, au Royaume-Uni, en Espagne, en Allemagne et aux Pays-Bas.

Au mépris des lois

Non contente de détenir les singes dans des conditions inhumaines, la société Biosphere Trading LTD veut augmenter ses cadences infernales, passer de 800 à 7500 primates en captivité, mais aussi obtenir l’autorisation des autorités mauriciennes de capturer des individus dans la nature, au mépris de leurs droits fondamentaux. Enlever les singes de leur habitat, les arracher à leur groupe ou à leur famille est à la fois cruel et illégal. Appliquée depuis 2013, une directive de l’Union européenne le reconnaît : la capture de primates est particulièrement stressante pour les animaux concernés. Si cette directive vise à y mettre fin, à l’île Maurice, le risque est bien réel.

Mobilisons-nous !

En mai dernier, notre campagne avec nos partenaires Action For Primates et Animal Rights Foundation a porté ses fruits. À la suite de nos actions, la compagnie aérienne Astral Aviation a cessé le transport aérien international de singes venant de la République de Maurice pour les laboratoires d’expérimentation animale. Elle a décidé de ne plus participer à la cruauté et à la souffrance.  Nous avons gagné une bataille, mais aujourd’hui, le combat continue. Pour sauver ces animaux de la barbarie :

  • demandons ensemble de refuser l’autorisation de capture de singes dans la nature.
  • demandons ensemble au gouvernement mauricien de refuser cette extension.

Merci de soutenir notre campagne avec Action for Primates en contactant le gouvernement mauricien pour les exhorter d'arrêter ces expéditions :

1 – Exemple de lettre à télécharger ici, et à envoyer :

2 – Message à tweeter :

Avec @onevoiceanimal, @Action4Primates, #ProgressScienceMauritius, je vous demande, @JugnauthKumar, de refuser que Biosphere Trading agrandisse ses installations et capture des singes pour les livrer à l’#ExpérimentationAnimale! @GovMauritius @SeeMauritius https://www.experimentation-animale.fr

Votre mobilisation est essentielle !

Non à la capture dans la nature, à l’élevage et à l’exportation de milliers de singes de la République de Maurice pour l’expérimentation animale !

Ne laissons pas l’élevage s’agrandir ! Biosphere Trading est une société à Maurice, qui élève et exporte des primates pour l’expérimentation animale. La ferme cherche à s’étendre et à augmenter sa capacité actuelle de 800 à 7500 individus.

Empêchons que des singes libres soient arrachés à leur famille pour subir le pire ! L’entreprise demande également l’autorisation de capturer des singes dans la nature et vise à exporter déjà 1 500 singes par an.

Captures brutales, détention, transport routier et aérien, tests douloureux, reproduction sans fin, empoisonnement, mort… Que de souffrances pour ces macaques à longue queue, privés du feuillage luxuriant de leur jungle originelle et de la chaleur de leur groupe social.

Maurice est l’un des plus grands exportateurs mondiaux de primates pour les laboratoires. Des dizaines de milliers de macaques sont captifs dans des fermes d’élevage à travers le pays. Leur destination ? Entre autres, la France…

One Voice lance un appel au gouvernement mauricien avec Action for Primates et Progress Science Mauritius pour :

1) refuser la demande de Biosphere d’agrandir ses installations,

2) refuser l’autorisation de capturer des singes dans la nature.

Je soussigné(e), soutiens cet appel et demande à ce que les singes de l’île Maurice soient épargnés.

– 12,650 signatures –

  • E-mail
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.